Ces partenariats ne vivent que parce que des amapiens s’occupent de les faire vivre. Si aucun amapien ne se porte volontaire pour le faire, les partenariats ne peuvent perdurer !

Le Bio Potager de Germain

Passionnés d’agriculture depuis toujours, ce n’est qu’à la quarantaine que Romain et Jean-Christophe se reconvertissent professionnellement : grâce à Terre de Liens, ils peuvent acquérir un terrain de 6 hectares à Saint-Germain, à côté de Troyes. Cette terre est dédiée depuis longtemps au maraîchage, mais n’était plus cultivée depuis plusieurs années : Eco-Cert leur attribue donc le label bio dès le démarrage du projet. Beaucoup de travail et d’apprentissage plus tard, au printemps 2017 les premiers légumes sortent enfin de terre. 3 hectares sont actuellement cultivés.

Le Bio Potager de Germain

La champignonnière De La Marianne

 

 

La Marianne Nos partenaires Sandrine et Bruno sont situés à Méry-sur-Oise, dans une ancienne carrière d’extraction de pierres exploitée jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Il s’agit d’une des dernières champignonnières en exploitation d’Île-de-France. Six variétés de champignons sont produites : les Champignons de Paris, les Pleurotes Grises, Roses et Jaunes, les Shiitake (lentin du chêne) et les Pholiotes du Peuplier. 700 kg de champignons sont produits chaque semaine, sur 2 ha (sur les 22 ha de la carrière). L’intégralité de la production est vendue en circuit court et cueillie à la main généralement le matin même pour une livraison dans la journée ou le lendemain.

La champignonnière

L’aviculteur Jean-Pierre Rocipon

 

 

Jean-Pierre a commencé son activité en tant qu’aviculteur bio au sein de la coopérative Les Champs du Possible, dispositif régional de test d’activité agricole. Fort de cette expérience formatrice, il décide un an après de continuer sa production dans la ferme familiale qui accueille déjà une autre exploitation de fruits et légumes bio. Son projet en solo démarre en novembre 2020. Il possède 2 poulaillers de pondeuses de 140 m², soit environ 1500 poules pondeuses, mais aussi 6 poulaillers de 60 m² pour les poulets de chairs, soit environ 600 poulets-pintades par mois. Eco-Cert leur attribue donc le label bio dès le démarrage du projet. Beaucoup de travail et d’apprentissage plus tard, au printemps 2017 les premiers légumes sortent enfin de terre. 3 hectares sont actuellement cultivés.

L’aviculteur Jean-Pierre Rocipon