Loading...
NOS PRODUCTEURS2018-07-10T17:48:26+00:00

Project Description

Une aventure humaine

Passionnés d’agriculture depuis toujours, Romain et Jean-Christophe ont néanmoins commencé leur vie professionnelle par d’autres chemins : l’un dans les rayons d’une jardinerie en tant qu’horticulteur, l’autre devant un ordinateur comme ingénieur informatique… Ce n’est qu’à la quarantaine qu’ils décident de franchir le pas : grâce à Terre de liens, ils peuvent acquérir un terrain de 6 hectares à Saint-Germain, à coté de Troyes, où ils habitent tous les deux. Cette terre est dédiée depuis longtemps au maraichage, mais n’était plus cultivée depuis plusieurs années, l’ancien maraicher propriétaire ayant réduit son activité. Eco-Cert leur attribue donc le label bio dès le démarrage du projet.

Jean-Christophe commence à travailler sur son projet de reconversion en 2014 et cherche un partenaire. Il en parle à Romain, qui décide de s’y associer en juillet 2015. Tous deux se connaissent depuis 10 ans : l’épouse de Romain a été l’institutrice des enfants de Jean-Christophe, ils se sont connus aux fêtes d’école. Qu’en ont pensé les proches de ces pères de familles à l’annonce de leur décision de changer de vie pour se lancer dans un projet certainement moins sécurisant et rémunérateur que leurs emplois précédents ? « Nos familles nous ont soutenus et confortés dans ce choix de la culture biologique. Nous étions déjà soucieux de consommer des produits bio, c’était dans notre esprit ».

Mais se lancer dans le maraichage bio n’est pas anodin, la terre et ses aléas ne sont pas choses faciles… Fort heureusement, nos deux maraichers ne sont pas seuls : Terre de liens, ainsi qu’un ami maraicher en biodynamie retraité, les conseillent et les forment tout au long du démarrage du projet – et continuent à les accompagner actuellement. Jean-Christophe et Romain construisent une serre et un bâtiment de stockage et mettent en place un système doté d’un forage pour l’irrigation.

Beaucoup de travail et d’apprentissage pour qu’au printemps 2017, les premiers légumes sortent enfin de terre. Au menu, des grands classiques : pommes de terre, carottes, toutes sortes de choux, betteraves, radis noir et rouge, navets, oignons… mais aussi plusieurs variétés de courges, des céleris rave, des poireaux, des salades en tous genres, et des légumes d’été (poivrons, concombres, tomates, courgettes, haricots verts, melons, aubergines…). 3 hectares sont actuellement cultivés, et 2 hectares sont en jachère ; l’hectare restant étant constitué de fossés, chemins et d’une partie inondable.

Travaillant jusqu’à plus de 60 heures par semaine, les maraichers travaillent sans regarder la montre, mais il comptent désormais une fidèle clientèle locale, en plus de l’amap des Cagettes de La Fayette. La demande est là, à tel point qu’il est difficile de produire suffisamment ! Une chance donc que les Cagettes de La Fayette soient remplies des délicieux légumes de Jean-Christophe et Romain, que nous continuons à accompagner dans leur superbe projet !